Communication / Radio fréquence

Le marché SAW-Télécoms : du prototypage dédié dès le démarrage de l'entreprise

Exemples de filtres à bande étroite fabriqués par frec|n|sys pour AR Electronique

Les composants pour les télécoms ont connu une explosion durant les années 90. Ce marché répond à la demande croissante de passifs RF pour les téléphones cellulaires.
Les filtres RF passifs pour la téléphonie mobile sont utilisés pour la sélection des fréquences porteuses de l'information. Tout téléphone multi-standard incorpore aujourd'hui nombre de filtres et duplexeurs SAW/BAW (voir ci-dessous) dans son étage d'émission/réception RF. Ces composants sont au cœur d'une intense compétition en termes de R&D industriels. Ils représentent un volume de production annuelle de plusieurs milliards de pièces avec des coûts de production les plus bas possible et de fait des marges relativement faibles (moins de 30%).
Dans cette gamme, les filtres à ondes de surface occupent 80% du marché. Les solutions à ondes de volume sur films minces sont mieux adaptées à la montée en fréquence mais reste en retrait compte tenu de la complexité et des coûts de leur technologie. Néanmoins, l'évolution des systèmes RF poussent à maîtriser cette technologie.
Le filtrage radio-fréquence ou la clé des télécommunications modernes
La notion de filtrage électrique est apparue avec les premiers systèmes de communication. Les ingénieurs radioélectriciens mettent au point au début du XXe siècle la transmission de plusieurs communications téléphoniques sur une même ligne grâce à la modulation du signal autour d’une porteuse propre à chaque canal. La même idée préside aujourd’hui  : dégroupage, téléphonie cellulaire, télévision, transmissions numériques coexistent sur une même ligne de transmission.

 

Station de base, téléphone portable, module de localisation GPS, Radar de proximité
Tous ces systèmes de communication exploitent des éléments de filtrage analogique passif